L’habitat éco-responsable ? Frappez donc à la porte d’ACE Environnement !

Voilà près de 20 ans maintenant que l’efficacité énergétique des structures s’inscrit dans une démarche de transition énergétique à échelle internationale et donc forcément dans le quotidien de nombreux français. Changer les habitudes de consommations en matière d’énergie, voilà le challenge. Depuis vingt années, l’Agence de Consommations Énergétiques (ACE) se place sur le marché des énergies vertes dans l’optique d’accompagner les foyers français enfin de négocier au mieux les changements énergétiques de demain.

Pour cela, la clientèle s’appuiera à n’en pas douter sur le savoir-faire d’ACE Environnement, savoir-faire qui a motivé l’attribution du label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Cette distinction est un signe qualitatif décerné uniquement au fer de lance des entreprises œuvrant pour la transition énergétique sur le territoire. Détenir le label RGE, c’est faire preuve de grandes compétences mais aussi d’une certaine expérience glanée, pour ACE Environnement, tout au long de 20 années dans le domaine de la transition énergétique.

Pour ceux qui rechignent à s’engager sur un chantier long et contraignant, qu’ils sachent que l’Agence propose, à chaque fois que cela est possible des solutions faciles à mettre en place techniquement. Le client avant tout. Voilà comment résumer l’éthique de la société. Ethique et transparence, notamment dans le choix de partenaires qui disposent des mêmes valeurs. Entreprises françaises, elle vous accompagnera dans toutes les phases de votre projet ! C’est ainsi que les clients d’aujourd’hui deviendront les ambassadeurs de demain, charmés et convaincus du service de qualité délivré par ACE Environnement et heureux d’avoir été en mesure de limiter leur empreinte carbone.

Énergies renouvelables et transition énergétique : même combat !

Parce qu’on ne peut aujourd’hui passer à côté de la réduction des gaz à effet de serre, il faut se battre contre le réchauffement climatique et cela passe en priorité par une remise en cause des énergies qui font avancer notre quotidien. En effet, les énergies fossiles ne constituent plus un avenir pour notre société. L’Homme arrivera bientôt à bout des ressources que dame nature a emmagasiné depuis des millénaires. Alors que faire ? Se tourner vers des énergies qui ne s’épuiseront pas, des énergies immortelles. Ces énergies, produites elles aussi par la nature, se renouvellent en permanence. Elles proviennent toutes d’un astre.

Le soleil tout d’abord est utilisé par les technologies solaire et photovoltaïque pour mettre à profit et transformer ses rayonnements et la chaleur qu’il produit en électricité ou en chaleur. La Terre, quant à elle est utilisée via la technologie biomasse, qui tire parti de la dégradation des végétaux pour créer de l’énergie. Les biocarburants sont fabriqués à partir de cette logique, par raffinage de la biomasse végétale. La lune est capable d’influencer les marées au large, ce qui permet à d’immenses turbines de convertir l’énergie des vagues et de la houle en électricité.

Cette technologie reste cependant à développer. En revenant sur la terre, des éoliennes de 170 mètres de haut utilisent la force du vent capté dans leurs grandes pales pour générer du courant. La liste est longue et se poursuit encore : l’énergie hydraulique par exemple tire sa puissance de l’eau retenue dans les barrages et libérée de façon à ce que sa puissance soit décuplée en arrivant sur la turbine.

La géothermie, elle, capte la chaleur des zones géologiques au sein desquelles se sont entassées de manière provisoire ou permanente les eaux infiltrées. Cette chaleur peut alimenter des maisons, des ateliers de fabrication, des quartiers entiers et même élaborer de l’électricité via centrales. Révolutionner nos quotidiens, repenser nos habitudes et, n’ayons pas peur de le dire, sauver notre planète ; le pouvoir des énergies renouvelables est grand. Toutefois, leurs puissances n’atteignent pas celles des énergies fossiles.

Pour réduire l’écart, l’Homme devra dans les prochaines années mettre au point des technologies capables de tirer le meilleur de ce que ces énergies peuvent offrir. Le stockage de l’énergie sera l’une des clés de ce rééquilibrage. Problème, les énergies qui ont le vent en poupe comme le solaire ou l’éolien sont des énergies capricieuses encore trop sujettes à l’intermittence. Ce qui intéresse les consommateurs, c’est de pouvoir s’éclairer la nuit ! Hors, la nuit, le soleil fait place à la lune…

Particuliers : quelles options s’offrent à vous ?

Via son programme Eco+, ACE Environnement accompagne les ménages français sur le chemin de la transition énergétique. Cet accompagnement se fait en plusieurs étapes :

1 – Faire évoluer les mentalités en faisant comprendre en quoi la transition énergétique est une nécessité pour les générations futures, pour notre cadre de vie et pour le porte-monnaie des personnes s’engageant sur cette voie. En effet, la mise en place d’actions favorables à la transition énergétique permettent, suivant leur nombre, une économie d’une année d’électricité tous les 5 ans !

2 – Réaliser un bilan énergétique du bâtiment de façon à connaître sur quels postes concentrer les efforts et ainsi avoir une idée claire de la marche à suivre afin d’enregistrer des économies d’énergies. Ce diagnostic se concentre sur les aspects « poids lourds » de la consommation énergétique à savoir le chauffage, l’éclairage et l’eau chaude sanitaire.

3 – Dresser des préconisations se basant sur l’état des lieux révélé par le diagnostic bilan. Ces préconisations seront en lien avec la volonté du client et son degré d’implication dans le projet de restructuration. Elles seront adaptées et adaptables sur la durée et proposeront la mise en œuvre d’un large panel de technologies durables et éco-friendly : l’aérothermie, la géothermie, la biomasse, le solaire thermique et photovoltaïque, l’éolien, etc. La finalité ? Emmener les particuliers vers l’indépendance énergétique. L’accompagnement conseil est donc lancé.

4 – Rechercher des aides et des financements afin de faire profiter des dispositifs établis notamment par l’État et l’Europe.

5 – Lancer les travaux et s’assurer que tout se passe comme prévu, que les estimations d’économies soient bien en adéquation avec les prévisions.

Afin de limiter les pertes d’énergie, ACE Environnement s’est entourée du fleuron des partenaires dans le monde des technologies propres, dans le but de proposer une gamme de produits à la fois écologiques et économiques.

Transformer l’habitat, la stratégie d’ACE :

La « Ouate de Cellulose », le nouvel isolant toiture en vogue. Cet isolant est une réponse à un constat pour le moins couteux : 30% des pertes en énergie passent par les toits ! Une bonne isolation des combles est donc essentiel pour faire réduire son impact sur l’environnement et par la même occasion sa facture de chauffage! Grâce à l’utilisation de la ouate, le gain d’énergie sur l’habitation devient une source de chaleur potentiellement exploitable par aérothermie.

Cette pompe à chaleur qui puise sa force dans l’air puis le restitue soit par propulsion, soit en réchauffant de l’eau est une réelle révolution technique. Pas besoin de tout casser dans la maison : cette pompe s’adapte au système de chauffage déjà existant. Solution rapide, économique et rentable donc ! Bonus non négligeable, la pompe permet même de produire du froid et donc de climatiser des pièces !

Le chauffe-eau solaire est une solution originale permettant de faire chauffer l’eau sanitaire présente dans un ballon d’eau en faisant circuler dans le circuit un liquide ayant été chauffé au contact du soleil. Une fois refroidi, le liquide remonte le serpentin jusqu’au panneau ou il est à nouveau chauffé, etc. Pour l’hiver et les jours sans soleil, une seconde résistance traditionnelle prend le relais !

Le ballon thermodynamique est une seconde option pour chauffer de l’eau. Il utilise une micro pompe à chaleur se situant en hauteur. La mini pompe convertit les calories d’autres appareils électroménagers (lave-linge, sèche-linge, congélateur, etc) pour chauffer l’eau du ballon. Une solution qui divise par quatre la facture liée au chauffage de l’eau.

L’éclairage LED est une solution qui se démocratise et qui remplace petit à petit le parc des ampoules traditionnelles existantes. Avec ce système, la lumière est créée en transformant l’électricité en lumière par l’intermédiaire d’une diode.

La durée de vie de cette diode est approximativement de 40 000 heures en moyenne, contre 2000 heures pour les lampes halogènes et 10 000 heures pour les ampoules fluo-compactes. Ce qui fait l’intérêt des LED, en plus de leur belle qualité d’éclairage, c’est leur fonctionnement basse tension, garant d’économies majeures. Sans mercure, métal lourd impossible à recycler, les composants disposent d’une deuxième vie. Pour résumer, la LED constitue à ce jour la solution d’éclairage la plus verte et la plus intéressante pour l’environnement.

Le compteur éco-comportemental permet d’avoir une visibilité en temps réel de sa consommation d’énergie. Véritable ordinateur central au service de l’économie énergétique, il est chargé d’optimiser tous les outils en place dans la maison. Il indique quels appareils sont déficients, suggère des réglages et transforme la théorie volatile du gaspillage d’énergie en concept clair au fur et à mesure que la consommation défile sur le cadran. Il y a fort à parier qu’une telle installation fera réfléchir et influencera grandement les comportements !

L’indépendance énergétique, c’est au final se lancer dans la production de sa propre électricité dans le but de vivre en autosuffisance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *